Ex-voto 5

 
Ex-voto Hôpital St Jacques 1842

Ex-voto Bonnet (détail)

C'est une femme de condition, probablement la mère. Debout, dans l'ombre, un barbu en habit bourgeois conserve également une attitude digne.

Ex-voto de Paul Robert 1861

Une famille de petits bourgeois (le père, la mère et la soeur à genoux) remercient la Vierge et saint Nicolas d'avoir protégé le bébé emmailloté couché dans un berceau suspendu.

Hôpital St Jacques 1867

Une femme agenouillée rend grâce à une Vierge de miséricorde, debout, bras écartant les plis de son manteau en signe de protection

enfants malades

- La richesse du mobilier ( lit Empire ) ainsi que les costumes permettent également d'identifier ici un milieu grand bourgeois ou aristocrate. Toujours dans un angle, la Vierge à l'enfant y occupe même une grande partie. Une relation directe s'établit d'ailleurs avec l'enfant alité qui tend ses bras vers l'apparition. Cette agitation du jeune garçon alerte la garde-malade au pied du lit alors que la femme agenouillée sur un prie-Dieu reste impassible.

 

 

 

 

Dans la deuxième moitié du 19ème siècle, la naissance et les premiers mois de la vie restent pleins de danger pour les nourrissons. Une rougeole, une simple refroidissement peuvent être mortels.

 

 

 

 

 

 

- Peinture stéréotypée de facture naïve, le dernier ex-voto présente un intérieur beaucoup plus modeste. Lit et commode Louis-Philippe, fauteuil maladroitement dessiné, seule la couleur rouge du sol suggère une chambre carrelée.  

Jean-Jacques DIAS
21/11/10